Football: La CAF met la pression sur le Cameroun

La Confédération africaine de football a mis en garde le Cameroun, pays organisateur de la prochaine CAN, et fait part de ses « sérieuses inquiétudes » quant à la réception dans les délais des stades devant abriter la prochaine messe continentale.

À moins de deux mois du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations,  la Confédération africaine de football (CAF)a émis en effet des réserves quant à l’état d’avancement des travaux de finition notamment au niveau du stade Olembé qui doit abriter la cérémonie d’ouverture.

Ce mercredi, un courrier datant du  17 novembre dernier,le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo, contiendrait une série de griefs précis au pays organisateurde cette 33e édition, afin de faire part de ses « sérieuses inquiétudes concernant l’organisation du tournoi ». 

Le dirigeant énumère six points et précise pour chacun l’action attendue par l’instance confédérale. Le premier concerne le stade d’Olembé, et particulièrement l’avancement des travaux à l’extérieur de l’enceinte. A cet effet, la CAF a lancé un ultimatum au Cameroun jusqu’au 30 du mois en cours pour finir les travaux sous peine de voir  le match d’ouverture(entre le Cameroun et le Burkina Faso, le 9 janvier, ndlr) délocalisé ailleurs, écrit la CAF. Ça sent vraiment pas bon pour le Cameroun.

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Les A’ entrent dans le vif du sujet

Les Verts poursuivent leur préparation en prévision de leur premier match de la Coupe Arabe …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *