Football: Fédération djiboutienne et connexions malsaines !

La prochain match devant opposer Djibouti à l’Algérie pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la coupe du monde FIFA-Qatar 2022 suscite une véritable polémique après la décision de la fédération djiboutienne de demander de recevoir finalement les Verts le 10 novembre prochain à Marrakech plutôt qu’au Caire. 

En dépit des recommandations du Gouvernement djiboutien, la fédération locale fait carrément dans la rébellion et décide seule qu’elle devait jouer à Marrakech après avoir demandé officiellement de recevoir l’Algérie au Caire.

L’on est donc curieux de savoir par quel tour de passe-passe, la fédération djiboutienne de football a fait volte-face et décide du maintien du match de l’Algérie à Marrakech.

Pourtant, un courrier signé de la main du secrétaire d’etat aux sports précisait que le gouvernement djiboutien recommande à ce que le match se joue au Caire, tout en rappelant la nature des relation diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc. 

Il y a clairement comme un air de manipulation et il est difficile de ne pas y voir la main du Maroc. Sinon, comment expliquer cette obsession de Djibouti, pourtant officiellement hors course dans ces qualifications,  à recevoir, contre vents et marées, l’Algérie dans un pays avec qui ses relations se sont sensiblement détériorées ces derniers temps.  

En tous les cas, cette histoire n’a pas manqué de provoquer une véritable crise à Djibouti. Les agissements du président de la fédération locale Souleiman Waberi ne plaisent guère au gouvernement et une enquête sur la gestion courante de la FDF a été officiellement ouverte.

En attendant, le flou plane toujours sur le lieu du match Djibouti-Algérie. Dernier du groupe avec 0 points, Djibouti trouve donc le moyen de faire de la résistance avec cette histoire de domiciliation et ce n’est pas forcément rigolo…

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: JSK-Royal Léopard reporté !

C’est officiel, le match JSK-Royal Léopard est reporté à une date ultérieure. Le report de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *