Football: Amara «On a une grande équipe, et on veut aller au Mondial»

Le président de la fédération algérienne de football  Charaf Eddine Amara, était ce samedi présent à Yaoundé pour assister au tirage au sort du match barrage qualificatif au Mondial 2022 prévu en décembre prochain  au Qatar. Voulant savoir son avis sur cette affiche qui mettra donc aux prises l’Adlérien  au Cameroun, Charaf Eddine Amara,  estime que les verts possèdent toutes leurs chances d’arracher leur ticket pour la Coupe du Monde qui aura lieu au Qatar   

« Le Cameroun, un  bon tirage, toutes les équipes se valent à ce niveau de la compétition »  

D’emblée le premier responsable de la Fédération algérienne de football  Charaf Eddine Amara explique qu’il  n’avait aucune préférence dans ce tirage au sort tant les toutes équipes se valaient à ce tour de la compétition. Amara rajoute toutefois que les Verts vendront chère leur peau dans ce dernier match des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 « Il ne faut pas se le cacher, on s‘attendait  tout à un difficile  tirage, tant les 10 équipes qualifiées sont d’un très bon niveau continental. Maintenait on hérite du Cameroun, c’est un tirage qui nous convient. Jouer le Cameroun, le Mali, l’Egypte pu la république démocratique du Congo est pareille pour nous, on sait  qu’on doit absolument se battre à fond pour espérer jouer ce Mondial 2022 au Qatar qui nous tient à cœur. »  

«L’Algérie, n’est pas finie, on va se ressaisir…  »  

Revenant sur les chances de l’Algérie qui sort d’une déception énigme suite  à son élimination au premier tour de la CAN, le président Amara dira « L’Algérie n’est pas finie, on a un grand potentiel et cette sortie prématurée du  de la coupe d’Afrique des nations, n’est qu’un accident de parcours. On va se ressaisir, on est une grande équipe et on va tout faire pour dé passer cette déception pour repartir avec un autre mental pour aborder cette double confrontation contre le Cameroun »  

«On sort d’une compagne ratée, à cause d’une mauvaise entame de compétition »  

« C’est vrai qu’on sort d’une compagne ratée, à cause de mauvaise entame de compétition et des conditions vécues  mais on va bien rester  et à tête reposée s’arrêter sur ce  qui n’a pas marché et bien entendu donner les moyens pour arracher notre billet pour la Coupe du Monde, qui reste il faut le rappeler, notre principal, objectif pour les prochains mois »  

«  Une revanche sur le sort de revenir jouer au Cameroun »  

«  C’est effectivement une revanche sur le sort de revenir jouer au Cameroun où on a connu  une énorme déception. Maintenant, il faut dépasser cela, et penser à préparer les deux matchs du mois de mars face aux Lions indomptables. Nous avons nos chances et on ne va pas rester sur cette Coupe d’Afrique des nations ratée, pour des raisons qu’on connait tous »  

« Recevoir au match retour est un avantage mais il faut assurer le match aller »  

Voulant savoir son avis si le fait de recevoir au match retour continue un avantage décisif, le président de la FAF répond : « Bien sûr que l’équipe qui recevra au match retour au un avantage mais il va falloir bien négocier la première manche au Cameroun. Cette équipe n’est plus  à présenter mais notre staff technique et nos joueurs auront cœur de prouver que cet  échec de la CAN n’est qu’un mauvais souvenir. Nos joueurs auront  à cœurs de se racheter aussi aux yeux des supporteurs et du peuple algérien »  

« L’historique des confrontations ne signifie rien, il s‘agit d’une place au Mondial »   

Abordé au sujet de la suprématie des camerounais en matière de l’histoire des confrontations entre les deux nations,  Charaf Eddine Amara  conclu « Effectivement cette équipe du Cameroun ne nous réussit pas trop mais l’historique des matchs  ne signifient rien dans un match décisif pour une qualification au Mondial. C’est pour vous dire que ce match du mois de mars sera bien différent des autres rencontres »  

Moumen A.  

About redaction

Check Also

Football: Zedadka officialise son transfert à Lille

Comme indiqué sur ces colonnes en exclusivité il y a de cela plus d’un mois, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *